EROSION POWER, 2014
170 x 70 x 60 cm
en collaboration avec Benoit Ménard, projet pour une sculpture en bronze dans le cadre du prix MAIF pour la Sculpture

Entre stèle, paroi rupestre et relevé archéologique martien, EROSION POWER invite le spectateur à une forme d’immersion dans un futur proche où l’on observe des canettes mutantes fossilisées. Réalisé à partir de logiciels 3D, le terrain martien érigé se situe entre peinture, bas-relief et panoramique de la Nasa.